Répondre

Los Angeles Clippers 2012/2013

 <  Page 3  > 
masquer Actualisé il y a plus de 135 mois
Los Angeles Clippers 2012/2013

i33

(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Fin de série et OKC récupère la 1ère place à l'Ouest.
17 de suite, les Clippers ont quand même tapé une très grosse série.
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
c'était trop dur ce soir,DEN en voulait plus,fin de série !
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
-16 à la fin du QT3...beau challenge
Beaman
Houston fait peur !!
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
16 de suite, vont ils dépasser les 22 victoires des Rockets ?
i33

(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Karlone a dit : Belle série, mais ça s'arrêtera ce soir.


Pas loin.
Karlone
“He a bitch !” - Green on teammate Durant 11/12/18
(Mythe)
Répondre – Profil
Belle série, mais ça s'arrêtera ce soir.

Bonne nuit à tous

+
i33

(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
J'ai mis un sondage dans le PP : quand prendra fin la série de victoires des Clippers?
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
Statistiques : les Clippers, une progression historique

Un peu plus d’un an après l’arrivée de Chris Paul, voilà les Clippers au sommet de la ligue. Présenté à la presse le 15 décembre 2011, CP3 a achevé en douze mois le lifting déjà entamé au scalpel par Blake Griffin lors de sa saison rookie.

Le cancrelat de LA est d’abord sorti de son anonymat pour ensuite s’incruster dans le club prisé des demi-finalistes de conférence pour finalement terminer l’année dans le costard de candidat au titre. La transfiguration n’est pas si commune en NBA et le Wall Street Journal a mis le nez dans les stats pour nous révéler une information intéressante : si les Clippers maintiennent leur rythme actuel, ils concluraient la saison en étant la quatrième équipe de l’histoire à enchaîner deux campagnes avec un différentiel de points augmenté de 5 points.
On s’explique: en 2010-2011, pour le premier exercice de Vinny Del Negro sur le banc, l’équipe affichait par match une différence de – 3,13 points. Le bilan final sera logiquement négatif, mais encourageant.


En 2011-2012 pour l’an 1 de l’ère Paul, le différentiel était cette fois de +2,56, soit donc cette fameuse progression de plus de 5 points. Après 29 rencontres disputées cette saison, l’écart moyen est passé à 10.7 !


Dans le passé, trois équipes ont progressé aussi ostensiblement deux saisons de suite : Miami entre 2003 et 2005 (après l’arrivée de Dwyane Wade), Dallas entre 1993 et 1995 (merci les 3 J) et Milwaukee entre 1969 et 1971 (avec Lew Alcindor, futur Kareem Abdul-Jabbar).


Il est judicieux de constater que ces trois là ont tous repiqué du nez la saison suivante, mais que malgré la fin de la progression Miami a raflé la couronne en 2006. De là à mettre un billet sur le sacre des Clippers en 2014…

BUSA
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
c'est pas Turiaf qui foulera le plus les parquets, pardon Martin
Dice
Day Man
(Légende)
Répondre – Profil
En PO faut savoir mettre les LFs, avec Griffin, Jordan et Turiaf qui sont des horreurs dans l'exercice c'est un sacré handicap.

Reste que ce soir Boston en prend une belle, ils auront pas montré grand chose en même temps...
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
encore une belle démonstration ce soir.
cette équipe est intouchable en SR,après faudra voir....sinon Odom commence à redevenir un joueur de basket
Moi

(Mythe)
Répondre – Profil
Les Clippers sont chauds avec une equipe bien equilibree dans laquelle Matt Barnes a une importance considerable dans le role du couteau suisse en poste 3!

Le duo Crawford/Bledsoe apporte enormement en sortie de banc
Rodman
Expert arbitrage/blessure bidon
(Mythe)
Répondre – Profil
Philly thing a dit : 7eme victoire de suite pour les Clippers. Ca n'était pas arrivé depuis...21 ans.


14 aujourd'hui.
Philly thing
Sayonara
(Reconnu)
Répondre – Profil
7eme victoire de suite pour les Clippers. Ca n'était pas arrivé depuis...21 ans.
Bibi
//twitter.com/Bibi_2K12
(Historique)
Répondre – Profil
Sympa le récital du second unit des Clips dans le dernier quart.

Ils ont fait la différence en solo.

Bledsoe-Odom-Turiaf-Crawford ça fonctionne bien
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
lol les commentateurs sont blasés, ils s'enflamment même plus.

rantanplan
M'Benga DPY 2012
(Mythe)
Répondre – Profil
NiKoLa92 a dit : Holiday, Vazquez, Aminu, Mayo, Teague, Vucevic Les joueurs ayant le plus régressé y en a un paquet par contre !!!!!!!!! Joe Johnson a pris de l'avance mais garre à certains : Josh Smith, Gerald Wallace, Hibbert, Bargnani, Gino ...


Hibbert, JJ et Josh Smith font un début de saison un peu lent et décevant, mais de là à parler de régression...
rantanplan
M'Benga DPY 2012
(Mythe)
Répondre – Profil
Hibbert, JJ et Josh Smith font un début de saison un peu lent et décevant, mais de là à parler de régression...
SliM Shady
All Star Team !!!
(Mythe)
Répondre – Profil
Martin Baratino
Nice guy
(Légende)
Répondre – Profil
Il reste 4 mois et demi de compet'..
NiKoLa92
My Man Brook Lopez
(Légende)
Répondre – Profil
Holiday, Vazquez, Aminu, Mayo, Teague, Vucevic
Les joueurs ayant le plus régressé y en a un paquet par contre !!!!!!!!! Joe Johnson a pris de l'avance mais garre à certains : Josh Smith, Gerald Wallace, Hibbert, Bargnani, Gino ...
Beaman
Houston fait peur !!
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
ilyas#3 a dit : Asik est pas trop mal non plus.



Carrément, j'avais oublié
ilyas#3
Oh Oh Oh !
(Mythe)
Répondre – Profil
Asik est pas trop mal non plus.
Beaman
Houston fait peur !!
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Le MIP ce sera Harden ou Parsons, personne d'autre.
i33

(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Dommage qu'il ne mesure qu'1m85 celui-là. Il est vraiment impressionnant malgré sa relative petite taille.
Candidat très sérieux au MIP. Plus que Batum, selon moi.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
En quatorze matchs cette saison, Eric Bledsoe (1m85, 22 ans) a marqué 133 points. Soit 1 de plus que sur l’ensemble de la saison passée, où il avait joué quarante matchs.

Bloqué derrière Chris Paul, Chauncey Billups et Randy Foye, il ne tournait qu’à 3,3 points à 38,9% de moyenne en moins de 12 minutes. Contre 10,7 à 51,4% pour le moment cette saison, en moins de 19 minutes.

« Je suis en mode attaque. Je pense être le facteur X de l’équipe, a-t-il confié à Broderick Turner du Los Angeles Times. Les gens ne s’attendant à ce que je fasse beaucoup de choses, donc je n’ai qu’à venir et apporter mon énergie. »
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
La défense de zone gêne Crawford (Basket Americain)

Jamal Crawford a réalisé un début de saison exceptionnel, scorant au moins 20 points lors de 7 des 11 premiers matches. Son pourcentage de tir tournait aux environs de 50 %. Mais depuis, ses chiffres sont en chute libre. Il n’a pas marqué plus de 20 points depuis le 17 novembre, et son pourcentage de tir est retombé à 35,5 %.

Que s’est-il passé alors ? Les défenses adverses se sont adaptées, comme l’a confié Crawford à ESPN.

« Ca a débuté contre Chicago. Ils ont commencé à ‘trapper’ dès que j’avais la balle. C’est bizarre parce normalement, les équipes décident de défendre comme ça sur pick-and-roll. Ils ajustent toute leur défense. C’est comme en football pour les receveurs. Il n’y a pas de couverture individuelle, c’est une zone. »

Les Clippers avaient réalisé un début quasi-parfait lors des 10 premiers matches de la saison, durant lequels Crawford a donc été très bon, en leader d’un banc profond et complet. Cependant, Crawford était l’arbre qui cache la forêt. Lamar Odom, Ryan Hollins et Ronny Turiaf ont un impact offensif quasi-nul. Eric Bledsoe et Matt Barnes peuvent aider Crawford pour apporter du scoring en sortie de banc.

« C’est une ligue de copieurs. Si une équipe met en place un système qui marche, les autres vont alors faire sensiblement la même chose. Tu t’en rends compte parfois plus tard, au cours du milieu de la saison, ou pendant les playoffs. C’est un peu plus tôt cette saison, mais comme les équipes utilisent la zone, nous devons nous adapter. » a déclaré Crawford.

Parmi ces changements, les Clippers doivent progresser dans leur jeu sans ballon, en créant plus de mouvements dans le jeu. Les Clippers ne peuvent plus se permettre d’être spectateurs, en attendant un exploit de Chris Paul ou Jamal Crawford.

« Nous devons faire un meilleur travail dans la circulation de balle, et impliquer tout le monde » a dit Vinny Del Negro. « Ce n’est pas une question d’égoïsme, mais les gars pensaient qu’ils pouvaient tout faire par eux-mêmes, mais ils ne pouvaient pas. Vous devez vous servir de vos coéquipiers. Ils ont besoin de créer des opportunités pour leurs coéquipiers. »

C’était notamment le cas lors de la défaite des Clippers face aux Hornets. Ainsi, Blake Griffin et DeAndre Jordan ont cumulé 2 sur 12 aux tirs, pour un total de 7 points…
UCLA

(Nouveau)
Répondre – Profil


TP got schooled !!!
UCLA

(Nouveau)
Répondre – Profil
Matisse
BARCA BARCA BARCA 6-1 !!
(Mythe)
Répondre – Profil
Ah l'batard ! Énorme son block.
ilyas#3
Oh Oh Oh !
(Mythe)
Répondre – Profil
OH SHIT !!! Clairement le block de l'année jusque là.
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
le contre de l'année pour Bledsoe sur Wade
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Il est incroyable, DeAndre Jordan, dans les top 10 récents (les deux derniers où les Clips jouent, je crois). Je ne parle même pas de ses dunks mais de sa mobilité, quand il trace en contre attaque en dribblant. J'ai jamais vu un autre pivot faire ça.
Droso

(Habitué)
Répondre – Profil
Bon, deux défaites consécutives à domicile contre GS et Cleveland. Ça peut faire sourire, mais rien de foncièrement très inquiétant. Deux profils de matchs identiques : des débuts de match foireux, et à chaque fois que les Cippers reviennent, l'adversaire refait le trou avec des shoots improbables. Au delà de ça, la défense est à peu près en place, jeu offensif pas trop mal non plus, il manque un peu de constance et de gnac, mais ça reste assez prometteur.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Ronny Turiaf : « J’ai trouvé le parfait équilibre » (BUSA)

Ronny Turiaf n’est pas manichéen mais le yin et le yang, il en cerne assez bien les enjeux intrinsèques. Parfois confucéen, souvent réflectif, le pivot des Bleus est revenu dans la Cité des anges pour jouir du parfait équilibre entre les deux amours de sa vie : la famille et la balle orange. L’intérieur est heureux et il le dit sans forfanterie mais avec une sincérité ostentatoire. Avant le match face aux Cavs, le néo-Clipper s’est confié.

Ronny, tu expliquais récemment que tu étais revenu à Los Angeles pour passer du temps avec ta petite soeur. Pour toi, c’est un confort moral important au quotidien ?
Je dirais oui du fait que je sois avec ma famille, mes copains et dans un endroit où j’ai plein d’attaches, où je suis super à l’aise. Dans la vie, on passe par des hauts et des bas et ça permet de réaliser ce qui est le plus important. Pour moi, le basket est important, mais la famille l’est encore plus et j’ai saisi l’opportunité de pouvoir intégrer une équipe où il y avait besoin de ce que j’apporte sur le parquet.

Donc c’est le parfait équilibre en somme ?
Voilà tout à fait. C’est bien dit et bien écrit.

Merci, mais je n’ai rien écrit encore…
Non mais je ne doute pas que ça sera bien écrit !

Tu considères avoir pris un risque sportif en quittant Miami ? (Il fait alors la moue, en dodelinant la tête. On reformule donc la question.) Risque n’est peut-être pas le bon mot mais c’est toujours un pari d’arriver dans une nouvelle équipe non ?
Pfff, ouais (hésitant). Moi je ne considère pas ça comme un risque. Dans la vie, on fait des choix personnels et je sais que beaucoup de gens n’ont pas compris mon choix de quitter Miami. J’étais content, j’ai gagné un titre et c’est beau. Mais si je vis tout seul, si je ne suis pas à fond les manettes tout le temps en dehors des parquets… J’ai bientôt 30 ans, j’ai envie de prendre mon pied dans la vie donc je vois ça comme un choix personnel qui plait ou qui ne plait pas. Mais ce n’est pas un risque.

Justement, tu parles de ton âge. Dans un récent papier, je rappelais qu’Emeka Okafor pensait que si la perspective de vieillir était anxiogène, c’est qu’on avait un problème avec soi même. Tu partages cette philosophie ?
Je n’ai aucune peur de vieillir, non. Zéro peur. J’ai échappé à la mort une fois donc la vie n’est que du bonus tous les jours qui passent. J’essaye de la vivre au jour le jour en ayant le moins de stress possible. Je suis concentré sur le présent et pas le futur.

Le titre avec le Heat a-t-il changé ta perception des années qu’il te reste à vivre en NBA et dans le basket professionnel ?
Non, non. Un titre, en fait, c’est une journée ! Quand je dis ça, je parle de l’aspect du temps qui passe. Dans une journée on ne fait pas attention à l’évolution de ce qui se passe. Pourtant il faut qu’on mange car on a faim, qu’on dorme car on est fatigué. C’est ça le titre NBA, c’est l’acheminement d’une très, très longue journée avec ses hauts et ses bas. Parfois, tu es crevé et tu veux faire une sieste mais tu ne peux pas car tu dois bosser. J’aime bien comparer ça au temps. Parfois t’as envie que la journée se finisse et d’en commencer une autre mais à la fin il y a quelque chose de vachement gratifiant. En fait, quand tu es la tête dans le guidon, tu ne te rends pas compte de ce que tu es en train d’accomplir. Pendant les playoffs, coach Spoelstra a dit une chose très intéressante pendant les playoffs, c’est lui justement qui a fait cette analogie. Il a dit que c’était facile de soulever le titre car le plus important c’est tout ce que tu as à faire pour y arriver.

Et cette journée Ronny, pour toi, elle a commencé en 2005 en arrivant en NBA ? C’est l’accomplissement de ta carrière ici ?
Non, non, pour moi, elle a commencé en 1998. Je ne peux pas oublier mes débuts, ce sont eux qui m’ont amené là où je suis aujourd’hui. C’est grâce à mon premier coach, à Mr Vebobe, grâce à Lucien Legrand, à Richard Billant : tous m’ont apporté quelque chose à un moment de ma carrière et ont fait que je suis le joueur que je suis aujourd’hui, que ça fait huit ans que je joue en NBA. Pour moi, ma journée elle a commencé en 1998 et elle se terminera le jour où j’irai faire dodo pour de bon.

Tu viens de mentionner tes anciens coaches en France. Le basket français, justement, compte désormais 11 représentants en NBA. Quand toi tu es arrivé les vaches étaient plus maigres. C’est la récompense de la formation, des performances de l’équipe de France ? Est-ce que ça solidifie les liens entre vous ?
Oui, bien sûr que ça renforce les liens. On ne se voit pas aussi souvent qu’on le voudrait mais c’est intéressant qu’on solidifie le travail des instances françaises. Après, il y a encore du boulot pour améliorer les infrastructures, aux Antilles et un peu partout ailleurs. Cela peut s’améliorer et cela va s’améliorer, j’en suis sûr. En tout cas je l’espère pour les générations futures. Derrière nous il y a déjà une génération brillante qui va nous remplacer et je suis fier de ce que j’ai accompli, de ce qu’on a accompli tous ensemble depuis qu’on a commencé à jouer au basket.

Il y a eu récemment un papier intéressant sur Ryan Hollins et toi dans le Los Angeles Times, dans lequel tu évoques ton rôle. Tu as eu une discussion avec Vinny Del Negro avant de signer ici on suppose, il attend quoi de toi ?
Bien sûr que j’ai parlé avec lui et entre nous c’est clair : je vais jouer sur les deux postes 4 et 5. Il y a des matches où je vais jouer 20 minutes et d’autres un peu moins sans doute, en fonction des match up. Je suis très bien ici, le coach aime que ce que je sais faire, notamment guider un peu tout le monde en attaque et en défense. Il est content du rendement de notre seconde équipe, il faut essayer de continuer comme ça.
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil

Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
ouch ! le dunk de Griffin,violent
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
Anonyme a dit :
Spurs9 a dit : au moins un des deux
Tu sous-estimes trop ton équipe!




(cool le LP au taf)
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Spurs9 a dit : au moins un des deux


Tu sous-estimes trop ton équipe!
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
au moins un des deux
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Les Clippers ont intérêt de gagner celui-là vu qu'ils n'ont aucune chance de gagner les 2 prochains.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Peut-être mais là j'ai la flemme de regarder.
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
les Clipps vont nous refaire le coup des Warriors...?
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
infâme33 a dit : Bonne nuit l'ancien.


à toi aussi
i33

(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Bonne nuit l'ancien.
i33

(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Bon ben LAC impuissant jusqu'au bout. Défaite méritée.

GS a joué son jeu. Victoire méritée. Ils ont toujours répondu aux retours incessants des Clippers.
Spurs9
Ace of Spades
(Mythe)
Répondre – Profil
victoire méritée de GS,les Clippers ne seront jamais passés devant..
i33

(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
[mode bidul on]

Offensive Paul !!!

[mode bidul off]
i33

(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Lol ce rateau.

Ils ont cru qu'ils allaient passer devant avec le LF à suivre, mais non : faute offensive.
Aller à la page :   1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7
 < Précédent  Suivant > 
Répondre

 Sujet précédent < PO 2013 1st Round : Clippers (4) vs Griz...
 Sujet suivant > PO 2013 1st Round : Thunder (1) vs Rocke...
Messages par page
Dernier en 1er en dernier
  Aller en haut de page

Nouveaux messages depuis votre dernière visite : ()