Répondre

Faits divers

 <  Page 22  > 
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Bonifacio : gênée par un insecte, elle se tue en chutant des falaises
Publié le 17.08.2013, 16h03 | Mise à jour : 16h59

Une touriste belge est décédée vendredi soir après avoir effectué une chute mortelle des falaises de Bonifacio (Corse-du-Sud), ont annoncé les pompiers, confirmant une information de «Corse-Matin». Agée de 36 ans, la victime, en vacances sur l'île, se promenait vers 20h30 avec son conjoint le long des falaises lorsqu'elle a glissé et effectué «une chute fatale» d'une cinquantaine de mètres, ont précisé les secouristes. Selon Corse Matin, la femme prenait la pose pour une photographie lorsqu'elle aurait été gênée par un insecte qui lui aurait fait perdre l'équilibre, avant de basculer dans le vide. Le corps de la touriste belge a été récupéré sur les rochers, après une vaste opération de secours. En état de choc, son compagnon a été pris en charge à la clinique de l'Ospedale de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud). Le couple devait rentrer en Belgique ce samedi.
Le Parisien
-

Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Crash de San Francisco: une victime morte écrasée par les pompiers
Par AFP | AFP – il y a 22 minutes

L'une des victimes du crash d'un boeing Asiana Airlines à San Francisco le 6 juillet était sortie vivante de la catastrophe, mais a trouvé la mort sur le tarmac, écrasée par un camion de pompiers pendant les opérations de secours.
Les résultats de l'autopsie, très attendus depuis que les pompiers de San Francisco avaient admis "la possibilité" d'un tel accident, ont été publiés vendredi.
Le décès de la victime, "vivante au moment" de l'impact avec le camion de pompiers, est dû à "de multiples blessures" correspondant à ce que l'on peut trouver sur une personne "écrasée par un véhicule motorisé", a déclaré Robert Foucrault, chef de l'institut médico-légal du comté de San Mateo.
Ye Meng Yuan, une Chinoise de 16 ans, est l'une des trois personnes décédées à la suite du crash à l'atterrissage du vol 214 d'Asiana Airlines, qui a également fait plus de 180 blessés, dont deux sont encore dans un état critique.
Lors d'une conférence de presse, Joanne Hayes-White, chef des pompiers de San Francisco, a présenté ses "condoléances et excuses à la famille de Ye Meng Yuan, à la lumière des conclusions de l'institut médico-légal sur ce tragique accident".
"C'est évidemment une nouvelle très dure pour nous, nos coeurs sont brisés", a-t-elle déclaré. "Notre travail est de sauver des vies et beaucoup ont été sauvées" le jour du crash.
"Je reste très fière des hommes et femmes de notre département, beaucoup d'entre eux on risqué leur vie pour sauver des passagers et membres d'équipage", a-t-elle dit.
"Mais évidemment, après les conclusions de l'institut médico-légal, la nouvelle est très, très dure et dévastatrice", a-t-elle ajouté. "C'est un accident tragique".
Dissimulée sous une couche de mousse anti-incendie
Selon l'enquête menée par la police de San Francisco (SFPD), l'adolescente était dissimulée sous l'épaisse couche de mousse anti-incendie répandue par les pompiers pour éteindre les flammes après le crash de l'avion.
Mme Hayes-White a précisé que le véhicule qui avait heurté l'adolescente était probablement l'un des "semi-remorques stationnés à l'aéroport. Il y en avait beaucoup autour de l'avion".
"Une enquête du SFPD en rapport avec cet accident est toujours en cours et nous coopérons et travaillons très étroitement avec la NTSB (Agence américaine de sécurité des transports, ndlr) sur leur enquête", a-t-elle assuré.
Les deux autres personnes décédées sont également des mineures. L'une a succombé au moment du crash, et l'autre est morte au San Francisco General Hospital (SFGH) quelques jours plus tard, des suites de ses blessures.
Le SFGH a précisé vendredi dans son bulletin d'information quotidien que deux blessés étaient encore dans un état critique. Ils souffrent notamment de "blessures à la colonne vertébrale, de blessures abdominales, d'hémorragies et de fractures", selon l'hôpital.
Le vol d'Asiana Airlines, deuxième compagnie aérienne de Corée du Sud, s'était écrasé à l'aéroport de San Francisco après que la queue de l'appareil eut heurté une digue séparant la piste d'atterrissage d'un plan d'eau. Les premières conclusions de la NTSB ont établi que l'avion était beaucoup trop bas et lent à son approche de la piste.
La NTSB a écarté pour l'instant toute avarie mécanique, mais a révélé que les pilotes ne s'étaient inquiétés de leur faible vitesse que moins de dix secondes avant l'impact.
La compagnie Asiana a indiqué que le pilote, Lee Kang-Kuk, âgé de 46 ans, réalisait le 6 juillet son premier vol opérationnel à bord d'un Boeing 777 et que son pilote instructeur était formateur pour la première fois.
L'avion transportait au total 307 personnes, dont 123 sont sorties indemnes de l'accident. Le vol était parti de Shanghai et avait fait escale à Séoul, en route vers San Francisco. Les passagers étaient majoritairement asiatiques, et comptaient notamment 141 Chinois.
-

Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Val-d'Oise : il tue son épouse au hachoir puis se suicide au... Destop
Publié le 11.07.2013, 11h00

Un homme de 55 ans a tué son épouse à l'arme blanche mercredi soir, lors d'une dispute conjugale à Montsoult (Val-d'Oise), avant de se suicider en buvant un liquide hautement toxique. Les faits se sont déroulés vers 19h30, au domicile du couple, et en présence de leurs deux enfants, âgés d'une dizaine d'années, a précisé la gendarmerie. Le mari aurait frappé à plusieurs reprises son épouse, âgée de 47 ans, avec un hachoir, avant d'ingurgiter du Destop, un produit d'entretien à base de soude. Prise en charge par le Samu, la quadragénaire est décédée dans l'ambulance qui la transportait à l'hôpital. Son mari, hospitalisé en urgence à Paris, est décédé jeudi matin.
Le Parisien
-

Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
A 92 ans, il épouse une femme de... 22 ans
Publié le 05.07.2013, 16h37 | Mise à jour : 20h05

Elle pourrait être son arrière-petite-fille. Moussali Mohammed al-Moujamaie, un fermier irakien âgé de 92 ans, s'est marié, en secondes noces, avec Mouna Moukhlif al-Joubari, de 70 ans sa cadette, jeudi soir, dans le village dont lui et sa femme sont originaires.
Le mariage a été célébré en grande pompe, l'aïeul avait notamment convié des notables des tribus de la région de Goubban, près de Samarran, dans le centre de l'Irak.
Le fermier souhaitait tenir ses noces conjointement avec ceux de deux de ses petits-fils, âgés de 16 et 17 ans.

Son premier mariage avait duré 58 ans
«Je suis tellement content de m'être marié aux côtés de mes petits-fils» a déclaré l'époux, ajoutant qu'il avait plusieurs fois fait reporter les noces de ses petits-enfants «afin de pouvoir trouver une femme et l'épouser à la même date». Aussitôt trouvée, aussitôt épousée : Mouna Moukhlif al-Joubari, 22 ans, a pour sa part affirmé espérer «rendre son mari heureux et être acceptée par ses fils».
La fête, qui a duré plus de quatre heures, a été accompagnée de chansons, danses et de tirs d'armes à feu pour célébrer ce mariage insolite.
Avant de trouver Mouna, Moussali Mohammed était veuf depuis trois ans. Son premier mariage avait duré 58 ans dont étaient issus 12 fils et quatre filles.
Le Parisien
-

Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Australie : un surfeur assommé par la queue d'une baleine
V.F. | Publié le 07.07.2013, 10h11 | Mise à jour : 10h54

Un surfeur australien a été assommé par la queue d'une baleine qui s'ébattait au large de la célèbre plage de Bondi à Sydney, a-t-on appris dimanche auprès des services de secours. Cette plage est un lieu très fréquenté par les baleines et très prisé par les surfeurs.
Plusieurs cétacés se trouvaient dans les parages lorsque l'un d'eux a abattu sa queue sur Bishan Rajapakse, 38 ans, un surfeur sur sa planche, l'estourbissant.
«Il a brièvement perdu conscience mais la noyade a pu être évitée», a précisé un porte-parole des secours, ajoutant que l'homme avait été d'abord pris en charge par d'autres surfeurs. Il a été transporté à l'hôpital en se plaignant de douleurs au côté droit, mais son état est satisfaisant.
Interrogé à l'hôpital par ABC, Bishan Rajapakse se remet de ses émotions en véritable miraculé: «Je sais que c'est mieux de les regarder de loin, mais il est assez difficile de s'éloigner de cette tentation, parce que je pensais que la baleine avait l'air si paisible. Je sais aujourd'hui que j'ai été très chanceux.»
Un témoin interrogé par la télévision ABC a estimé que la baleine faisait «la taille d'un bus». «Elle faisait 40 pieds (12 mètres) de long, elle était énorme», a raconté Lachlan Harris. Les baleines s'amusaient autour d'un groupe de surfeurs. «Et tout à coup, une planche de surf a volé dans les airs. C'était incroyable», a-t-il dit.
Le Parisien
Mon2mer2
x
(Mythe)
Répondre – Profil
MC Jean Gab1 a dit : Hérault : il décède, mordu par sa vipère pendant un spectacle Publié le 19.06.2013, 09h14 Un homme est décédé mardi d'un arrêt cardiaque quelques minutes après avoir été mordu par sa vipère aspic au cours d'un spectacle à Faugères (Hérault). Dieter Zorn, un herpétologue de 53 ans, s'est fait mordre par le serpent alors qu'il manipulait l'animal dans le cadre d'une tournée dans des villages de l'Hérault dont l'objectif était d'apprendre au public à surmonter la peur des serpents, indiquent les pompiers, confirmant une information de Midi Libre. L'homme a été mordu a plusieurs reprises et a eu le temps de poser le serpent dans son vivarium avant d'être pris en charge par les secours. Ces derniers n'ont pu empêcher un arrêt cardiaque malgré un traitement à l'héparine visant à empêcher la constitution de caillots. Les médecins sur place n’ont rien pu faire pour le ramener à la vie malgré un long massage. Avant d'être mordu, Dieter Zorn, passionné de reptiles, avait présenté au public toutes sortes d'animaux : des crocodiles, des scorpions, des mygales des pythons, dont l'un faisait plus de six mètres. LeParisien.fr



ça c'est con de mourrir mordu par un serpent quand t'essayes d'expliquer aux gens qu'il faut pas avoir peur des serpents
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Une mère tente de passer le baccalauréat à la place de sa fille

Râté. Une quinquagénaire a été prise en flagrant délit mercredi après-midi, alors qu'elle tentait de prendre la place de sa fille lors d'une épreuve d'anglais du baccalauréat dans un lycée parisien, a appris l'AFP de source policière. Vers 15h30, le proviseur de ce lycée parisien du Xe arrondissement a prévenu les policiers «d'une tricherie en cours» lors d'une épreuve du baccalauréat organisée dans son établissement, a expliqué cette source.
Cette femme de 52 ans, qui essayait de remplacer sa fille pour une épreuve d'anglais, a été repérée par une surveillante qui avait vu le vrai visage de la lycéenne lors d'une épreuve de philosophie dans l'établissement quelques jours plus tôt. «Elle s'est vite rendu compte que ce n'était pas la même», a raconté cette source.
Les policiers ont donc conduit la mère au commissariat du Xe arrondissement où elle a été «entendue librement», selon cette source.
Avec AFP
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
La Réunion : le corps d'un enfant de 4 ans découvert décapité et calciné
Publié le 19.06.2013, 10h56

Le corps d'un enfant de 4 ans a été découvert décapité et calciné dans une niche à chiens dans la cour de la maison familiale à Saint-Benoît, sur la côte est de l'île de la Réunion, a-t-on appris mercredi auprès de la gendarmerie.
C'est vers 3 heures du matin que la mère aurait découvert le corps mutilé de son enfant et prévenu les voisins pour qu'ils alertent les gendarmes.
Selon le Journal de la Réunion, qui révèle l'information, le beau-père de l'enfant est suspecté d'être l'auteur du crime. L'homme a été interpellé alors que la mère de la victime, en état de choc, a été hospitalisée.
Selon les premiers éléments de l'enquête relatés par le site de Réunion 1ère, antenne locale de France Télévisions, le suspect, âgé de 38 ans, est connu pour sa fragilité mentale. Il aurait été pris d'une crise de démence durant la nuit de mardi à mercredi et aurait pris pour cible le petit garçon.
Un cordon de sécurité a été installé autour de la maison.
LeParisien.fr
-

Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
LA PRÉSENCE DES FAITS DIVERS EXPLOSE DANS LES JT FRANÇAIS
La couverture des faits divers par les JT français est globalement en progression depuis 10 ans, avec de claires différences selon les chaînes. Les détails de l'étude menée par l'INA.

Les faits divers sont de plus en plus présents dans les journaux télévisés français. Ce qui était souvent un sentiment partagé par de nombreux télespectateurs est desormais une réalité scientifique constatée par une étude de l'INA, relayée par Le Monde. L'Institut national de l'audiovisuel vient en effet de comparer, à dix ans d'intervalle, le nombre de sujets traitant de faits divers dans les JT des chaînes historiques françaises (TF1, France 2, France 3, Canal+, M6 et Arte).
Le constat des statisticiens est sans appel. Entre 2003 et 2012, le nombre de reportages consacrés aux faits divers a augmenté de 73%, tous JT confondus, passant de 1191 à 2062 sujets. Cette rubrique représente désormais 6,1% de l'offre globale d''information contre 3,6% en 2003. Précisons que dans cette étude, la notion de faits divers regroupe des réalités différentes avec principalement les atteintes aux personnes (meutres, viols, enlèvements...), les accidents (incendies, naufrages, noyades...), le banditisme (braquages, réglements de compte, trafics...) et les violences anti-sociales (vandalisme, bagarres collectives...).

M6 a doublé son volume de faits divers
Si la tendance à la hausse est commune à la majorité des chaînes, des différences notables subsistent dans les lignes éditoriales des différentes rédactions. Ainsi, la chaîne qui donne le plus de place aux faits divers est M6 avec 9,4% de son offre d'information totale consacrée à cette rubrique. La chaîne de Nicolas de Tavernost, dont l'offre d'information s'est par ailleurs largement densifiée sur la période avec le lancement de JT incarnés, a connu la plus forte progression des 6 chaînes de l'étude, doublant en dix ans son volume de faits divers traités. Augmentation nette aussi du côté des autres chaînes. En 2012, 7,5% des sujets traités dans les JT de France 3 concernaient les faits divers, 6,2% pour TF1 et 5,5% du côté de France 2.
A l'inverse, Arte est la chaîne consacrant depuis 10 ans le moins de reportages aux faits divers avec seulement un peu plus de 1% de son offre d'information totale en 2012. Autre tendance notable, celle suivie par Canal+, qui après avoir été la deuxième chaîne des faits divers jusqu'en 2010 derrière M6, est retombé au 5ème rang du classement, n'offrant plus en 2012 que 4,6% de ses sujets "chiens écrasés".

Une société de la peur ?
Cette présence croissante des faits divers à l'écran n'est sans doute pas sans conséquence sur le moral des Français et la représentation qu'ils se font de leur société. En effet, les faits divers sont par nature anxiogènes et seuls 5% des 2062 sujets qui leur ont été consacrés ont concerné un évènement heureux, comme la découverte en vie d'un enfant porté disparu par exemple.
En outre, les différents types de faits divers ne font pas l'objet de la même couverture médiatique. Ainsi, les reportages consacrés aux "atteintes aux personnes" comptent pour plus de 52% des faits divers traités, en hausse de 15% depuis 2008. Cela fait près de 3 sujets par jour traitant d'une agression, d'un meurtre, d'un enlèvement ou d'un viol. Enfin, les faits divers concernant les enfants et adolescents sont les "préférés" des chaînes de télévision. Selon l'INA, ils ont occupé à eux-seuls 30% des sujets (611 sujets) en 2012.
Pure Médias
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Hérault : il décède, mordu par sa vipère pendant un spectacle
Publié le 19.06.2013, 09h14

Un homme est décédé mardi d'un arrêt cardiaque quelques minutes après avoir été mordu par sa vipère aspic au cours d'un spectacle à Faugères (Hérault). Dieter Zorn, un herpétologue de 53 ans, s'est fait mordre par le serpent alors qu'il manipulait l'animal dans le cadre d'une tournée dans des villages de l'Hérault dont l'objectif était d'apprendre au public à surmonter la peur des serpents, indiquent les pompiers, confirmant une information de Midi Libre.
L'homme a été mordu a plusieurs reprises et a eu le temps de poser le serpent dans son vivarium avant d'être pris en charge par les secours. Ces derniers n'ont pu empêcher un arrêt cardiaque malgré un traitement à l'héparine visant à empêcher la constitution de caillots. Les médecins sur place n’ont rien pu faire pour le ramener à la vie malgré un long massage.
Avant d'être mordu, Dieter Zorn, passionné de reptiles, avait présenté au public toutes sortes d'animaux : des crocodiles, des scorpions, des mygales des pythons, dont l'un faisait plus de six mètres.
LeParisien.fr
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Un sosie de Gainsbourg condamné à deux ans de prison
Par Le Nouvel Observateur avec AFP

Il avait poignardé en juillet 2011 son voisin et rival, un sosie Johnny Hallyday. Ayant déjà purgé une partie de sa peine, il devrait être libéré dans un mois.

Un sosie de Serge Gainsbourg qui avait poignardé en juillet 2011 son voisin et rival, sosie de Johnny Hallyday, a été condamné lundi 17 juin à deux ans de prison par la cour d'assises des Vosges.
L'accusé, Denis Colnot de son vrai nom, 48 ans, entretenait depuis de nombreuses années une rivalité nourrie avec Michel P., imitateur de Johnny Hallyday, qu'il croisait régulièrement dans les concours régionaux de sosies.
"Il s'agit de deux dominants qui ont besoin de se chercher", a commenté l'avocat général, Yann Daniel, qui parle d'une "sorte de bataille de gamins".

SMS d'insultes
Les deux chanteurs amateurs échangeaient régulièrement des SMS d'insultes, avant que la situation ne dégénère, dans l'après-midi du 23 juillet 2011, lorsque "Johnny" a tondu la pelouse dans la résidence où les deux sosies habitent, dans un quartier populaire d'Epinal.
"Gainsbourg", de son balcon, l'avait invectivé, puis était sorti de son appartement avec un couteau de cuisine qu'il avait planté dans la gorge de "Johnny", à quelques millimètres de la carotide.
Il était sous emprise de l'alcool, comme souvent, mais je ne l'avais jamais vu dans cet état-là. Ils se sont provoqués, puis j'ai vu Denis sortir le couteau, et je me suis demandé 'Qu'est-ce qu'il va se passer?'", avait raconté un voisin, Daniel, témoin de la scène.
"Il a couru, il l'a planté à plusieurs reprises, puis il est remonté dans son appartement et a nettoyé son couteau. Après, Denis était comme paralysé, il ne disait plus rien", avait poursuivi ce témoin.
Lors de ses auditions, le faux Gainsbourg avait dit qu'il ne supportait plus les humiliations répétées de "Johnny", qui le traitait notamment de "cas social". Cinq jours avant le drame, "l'homme à la tête de chou" avait d'ailleurs déposé plainte pour harcèlement contre le faux Hallyday.

"J'ai fait une connerie"
"Je reconnais le coup de couteau mais je n'avais pas l'intention de tuer", a soutenu tout le long du procès l'accusé, 48 ans, qui a raconté une vie marquée par la violence de son père, puis la misère, la dépression et l'alcool.
"J'ai fait une connerie, mais il ne fallait pas m'emmerder", a-t-il encore déclaré aux jurés avec des faux airs de Gainsbarre.
Face à lui, sur le banc des parties civiles, était assis le sosie de Johnny Hallyday, sa victime, alias Michel P., front dégarni, nuque longue, aux faux airs de Léo Ferré.
Selon lui, ses rapports entre le presque-Gainsbourg et lui n'étaient que "taquins et gentils".
Le quadragénaire ayant déjà purgé une partie de sa peine, il devrait être libéré dans un mois, ont annoncé Me Gérard Welzer et Me Rémi Stephan, les avocats de la défense.
-

Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Isère : une femme meurt la tête coincée dans un conteneur
Publié le 16.06.2013, 11h58 | Mise à jour : 12h25

Une quinquagénaire est morte étouffée après s'être coincé la tête dans un conteneur à vêtements, dimanche 17 juin, à Saint-Sauveur (Isère). Selon le Dauphiné Libéré, cette femme s'est hissée sur une palette. Elle aurait ouvert et démonté la trappe à bascule par laquelle les donateurs versent leurs vêtements. Elle a ensuite plongé la tête à l'intérieur. En équilibre sur la palette, la quinquagénaire a probablement été déséquilibrée et s'est coincé le thorax. Selon les premiers éléments de l'enquête menée par la gendarmerie de Saint-Marcellin, cette femme qui a été découverte par des riverains quelques heures après l'accident serait morte étouffée par le poids du mécanisme.
Le Parisien
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit :
Anonyme a dit : Un garrot au cou ? mais bien sur...
Il allait pas lui en faire un sur la teub.


Sur la teub c'est sur que non mais autour du cou non plus
i33

(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
On y croit.

Fort Boyard : Un candidat oublié dans la cellule d’une épreuve retrouvé 7 ans plus tard

La Rochelle – Stupeur et incompréhension pour France Télévision après la découverte de ce week-end. Un homme, ancien candidat de l’émission Fort Boyard, dit avoir été oublié lors d’une épreuve du célèbre jeu dans une des cellules, il y a plus de sept ans. Reportage.

Le visage émacié, amaigri, Aymeric Ledeb revient de loin. L’homme, actuellement hospitalisé au CHU de la Rochelle, n’a pas encore raconté l’intégralité de son histoire aux enquêteurs mais on commence peu à peu à comprendre ce qui s’est passé. « C’était lors d’une épreuve de l’émission enregistrée sur le Fort. Il devait trouver un clé dans une série de jarres remplies de souris, insectes et autres matières visqueuses. Il n’a hélas pas pu terminer à temps et il est resté prisonnier comme le veut la règle », a expliqué un gendarme. Pour une raison jusqu’ici inexpliquée, le reste de ses coéquipiers va alors l’oublier dans sa cellule après la fin de l’émission. « Chacun a pensé qu’il était rentré par ses propres moyens, ou que vexé d’avoir échoué, il ne voulait pas reparler aux autres membres de l’équipe » raconte Ingrid, sa coéquipière de l’époque.

L’enregistrement terminé, toutes les équipes regagnent ensuite le continent, laissant Aymeric à son triste sort. « L’épreuve a été supprimée lors de l’émission suivante et nous avons cessé d’utiliser cette partie du Fort pour les tournages. Personne n’est allé voir dans cette cellule, qui a été oubliée ensuite. Il y a des centaines de cellules de ce type dans tout le Fort » explique pour sa part Colin Jamiel, producteur de l’émission. Les murs très épais du site vont contenir les appels à l’aide de Aymeric. Le jeune homme va survivre miraculeusement en se nourrissant d’araignées, de souris, de rats et de racines.

Le calvaire d’Aymeric va durer ainsi sept longues années. Jusqu’à ce week-end, quand une équipe chargée de la rénovation de certaines parties du Fort rouvre sa cellule. Ils y découvrent un homme blafard, les cheveux longs, presque aveugle. Pris en charge immédiatement par les secours, l’homme est rapidement hospitalisé. « Pendant qu’on s’occupait de lui, on a remarqué qu’il tenait quelque chose dans sa main, une petite clé » raconte un des pompiers. Ce qui prouverait donc que Aymeric avait donc presque réussi l’épreuve à l’époque.

Pour l’instant l’ancien candidat n’a pas fait part d’une quelconque volonté de poursuivre en justice ses anciens camarades ainsi que la production de l’émission. S’il remportait un tel procès, les propriétaires du Fort pourraient bien débourser une somme astronomique de leur fameux boyards pour réparer le préjudice moral, mettant potentiellement en danger l’avenir de l’émission.

(fake bien entendu mais marrant).
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit : Un garrot au cou ? mais bien sur...


Il allait pas lui en faire un sur la teub.
i33

(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
lol, il a arrêté le saignement en étranglant le blessé.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Un garrot au cou ? mais bien sur...
Matisse
BARCA BARCA BARCA 6-1 !!
(Légende)
Répondre – Profil
Toronto : John Malkovich sauve la vie d'un blessé en pleine rue

Héroïque, John Malkovich ne l'est pas seulement à l'écran. Alors qu'il sortait de son hôtel, l'acteur américain a sauvé la vie d'un homme à Toronto au Canada, dans la nuit de jeudi à vendredi, comme l'ont indiqué des témoins à la chaîne de télévision CBC News.L'acteur se trouvait dans la ville canadienne pour les représentations de «The Giacomo Variations», au Théâtre Elgin. Alors qu'il s'apprêtait à sortir au restaurant, John Malkovich a vu la victime, Jim Walpole, 77 ans, trébucher devant lui dans la rue et heurter un échafaudage. L'homme saignait abondamment au niveau du cou et l'acteur a eu instantanément la bonne réaction pour lui venir en aide. A l'aide de son écharpe, il a pratiqué un garrot pour stopper l'hémorragie.
«Il saignait beaucoup, il semblait avoir l'artère carotide ou la jugulaire tranchée. John Malkovich a été exceptionnel !» a déclaré l'épouse paniquée de la victime, Marilyn, une retraitée de 79 ans. L'acteur et le restaurateur Ben Quinn, propriétaire des lieux où il avait dîné, ont tout fait pour limiter l'hémorragie avant l'arrivée des secours: «Malkovich m'a remercié», a déclaré plus tard le restaurateur à CBC. «Nous nous sommes serré la main parce que nous étions tachés de sang mais heureux d'avoir pu aider cet homme.»

La victime a pu être évacuée quelques minutes plus tard en ambulance vers l'hôpital où il a reçu 10 points de suture.
Beaman
Houston fait peur !!
(Mythe)
Répondre – Profil
Bien fait pour sa gueule !!!
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
L'ermite Marcel Amphoux a déshérité sa femme avant de mourir
Publié le 07.06.2013, 14h16 | Mise à jour : 15h32

Si elle l'avait épousé pour hériter de sa fortune estimée à un million d'euros, c'es raté. Tout porte à croire que la veuve de Marcel Amphoux ne touchera pas un euro de cet ermite décédé brutalement il y a six mois dans un accident de voiture. "Le Dauphine Libéré" a révélé que le vieil homme bourru avait rédigé un testament sans que soit mentionné le nom de sa femme de 25 ans sa cadette, dont le mariage controversé s'était déroulé sous les huées.
Rédigé au dos d'un courrier peu de temps avant sa mort, ce texte stipule que Marcel lègue à ses locataires le bien dans lequel ils habitent et le reste «à une autre personne», assure son avocat Me Jean-Michel Colmant, du barreau de Gap. Mais pas à Sandrine. «Il marque bien qu’il ne veut rien donner à sa femme.» Selon le quotidien, l'original a été déposé chez le notaire de Besançon chargé de régler la succession.
En 2011, Marcel Amphoux, un vieux garçon au physique ingrat, propriétaire de plusieurs biens immobiliers près de Serre-Chevalier à Puy-Saint-Pierre (Hautes-Alpes) avait épousé Sandrine Devillard, un agent immobilier parisien. Sa dulcinée avait surgi de façon trop précipitée dans la vie de Marcel pour ne pas apparaître comme une femme intéressée aux yeux des habitants de Puy-Saint-Pierre. Avant sa mort, le vieil homme avait confié à notre journal que son épouse se contentait de quelques visites express et ne dormait jamais chez lui.
LeParisien.fr
-

Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Un enfant de 5 ans meurt écrasé par la voiture de sa mère
Publié le 05.06.2013, 16h00 | Mise à jour : 16h33

Alors qu'elle faisait une marche arrière au volant de sa voiture dans la cour de la ferme familiale à Wimille (Pas-de-Calais), une mère a écrasé son petit garçon. Elie, 5 ans, est mort sur le coup.
En fin de matinée ce mercredi, la mère a été prise en charge par les pompiers et transportée à l'hôpital.
Selon La voix du Nord qui rapporte le drame, elle était en état de choc.
Le corps du petit garçon lui, devait être examiné par un médecin légiste l'après-midi. Mais les circonstances de l'accident ne semblent pas faire de doute. En arrivant, les secours ont tenté de ranimer l'enfant. En vain.
Le Parisien
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Un « violeur » récidiviste de juments arrêté dans la Drôme
Publié le 29.05.2013, 13h41 | Mise à jour : 15h01

Dans le paisible village de Mercurol, dans la Drôme, on nage dans le sordide ces derniers temps. Un homme suspecté d'avoir «violé» des juments au cours des derniers mois, et qui devait en répondre devant la justice à l'automne prochain, a récidivé cette semaine, révèle le Dauphiné Libéré.
Confondu par un système de vidéoprotection mis au point par les éleveurs suspicieux, il a été interpellé et placé en garde-à-vue ce mercredi.
Le 15 mai dernier, le quotidien local révélait déjà qu'un habitant du village voisin avait été interpellé par les gendarmes, et reconnu avoir violé deux juments dans un champ situé sur la commune de Mercurol. Ce sont les éleveurs eux-mêmes, après avoir découvert des élements suspects, qui avaient installé une caméra à proximité et avaient ainsi pu apporter à la gendarmerie les séquences vidéos pour le moins obscènes. Reconnu et confondu par la gendarmerie, l’homme devait ainsi répondre dans quelques mois des faits de sévices de nature sexuelle sur animaux apprivoisés devant la justice à l’automne prochain, un délit passible de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amendes.
Mais les éleveurs n'étaient pas au bout de leur peine. Lundi soir dernier, l'un d'eux, qui avait ré-enclenché la caméra infrarouge à cause d'un «mauvais pressentiment», s'est en effet rendu compte que le matériel utilisé par le violeur (tabouret, sangles...), resté sur place depuis la dernière fois, avait disparu. Soupçonnant le suspect d'être de nouveau passé par là, l'homme excédé a donc décidé de visionner les dernières séquences filmées par son dispsitif, et découvert de nouvelles scènes scarbreuses, avec cette-fois ci trois juments. Les clichés ont été de nouveau apportés à la gendarmerie, qui a procédé ce mercredi à son arrestation.
LeParisien.fr
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
CHRISTINE ANGOT SÉVÈREMENT CONDAMNÉE POUR ATTEINTE À L'INTIMITÉ
La romancière devra verser 40.000 euros à une femme qui s'est reconnue dans son livre, "Les Petits".

L'écrivain Christine Angot et son éditeur Flammarion ont été condamnés hier par la 17e chambre du tribunal de grande instance (TGI) de Paris à verser 40.000 euros de dommages et intérêts à Elise Bidoit pour atteinte à l'intimité de sa vie privée. L'affaire remonte à janvier 2011, Christine Angot publie un nouveau roman "Les Petits", qui raconte l'histoire d'un couple avec quatre enfants qui se déchire violemment jusqu'à se séparer. Problème: une jeune femme, bien réelle, se reconnaît parfaitement sous les traits d'Hélène, personnage principal de l'ouvrage. Il s'agit d'Elise Bidoit, dont de nombreux détails intimes de la vie privée se trouvent rélévés dans l'ouvrage.
Il faut dire qu'Elise Bidoit et Christine Angot se connaissent bien. L'ancien compagnon de la première est devenu celui de la seconde. Elise Bidoit a par ailleurs déjà accusé par le passé Christine Angot de piller sa vie privée pour en peupler ses romans. Ainsi en 2009, elle avait déjà entamé devant le tribunal de grande instance de Nanterre une action en justice contre "Le marché des amants", le précédent livre de la romancière. Finalement, l'affaire s'était soldée par un accord entre les deux parties prévoyant une indemnisation de 10.000 euros pour la plaignante.

"Christine Angot est totalement effondrée"
Cette fois-ci, la justice a voulu frapper fort. Il est en effet très rare que les tribunaux condamnent des écrivains pour de tels motifs au nom du principe de la liberté de création des auteurs. Dans sa décision, le tribunal a tenu à souligner que les liens des personnages du livre avec la réalité de la vie de la plaignante étaient "particulièrement forts, étroits et insistants". Il a également ajouté que le livre constitue une atteinte d'autant plus grave à la vie privée d'Elise Bidoit que cette dernière y est dépeinte comme "un personnage manipulateur". Et le tribunal d'affirmer que "le droit à la vie privée n'est pas réservé aux personnes qui jouissent d'une quelconque célébrité".
A l'issue de l'audience, Me Georges Kiejman, l'avocat de Christine Angot, a déclaré à l'AFP être "surpris" par la "sévérité" du jugement. Il a confié que sa cliente était "totalement effondrée" après ce jugement qu'elle considère comme "une remise en question de son oeuvre". Le célèbre avocat a par ailleurs annoncé qu'il lui conseillerait de faire appel de cette décision.

Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Chine : un bébé sauvé dans un conduit de toilettes
Publié le 28.05.2013, 10h42 | Mise à jour : 11h22

Les habitants l'avaient entendu vagir à travers la conduite d'évacuation des eaux usées. Un bébé de deux jours, apparemment jeté dans des toilettes dont on avait tiré la chasse, a été secouru in extremis à Jinhua, dans la province chinoise du Zhejiang (est).
Le nourrisson a été sauvé mais l'on ignore qui a pu s'en débarrasser ainsi, commente la police locale citée lundi par le portail officiel hangzhou.
com.cn. Les résidents ont appelé les pompiers après avoir entendu les cris du bébé. Les sauveteurs ont dû l'extraire d'un conduit de 10 centimètres de diamètre avant de le conduire à l'hôpital.
L'opération a duré près d'une heure, selon le site. Ce nouveau né de 2,3 kg, toujours relié au placenta, aurait passé deux heures dans le tuyau. Il souffrait de nombreuses coupures au visage et son rythme cardiaque était très bas. L'enfant a été placé en couveuse et, aux dernières nouvelles, son état serait stable.
La police recherchait ses parents qui pourraient être accusés d'assassinat dans un pays où la politique de l'enfant unique expose les parents d'enfants non réglementaires à des amendes.
Le Parisien
-

Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Saint-Denis : l'énigmatique femme du pilier
La jeune femme extraite samedi d’un pilier de l’A 86 assure avoir été poussée par des inconnus et être restée prisonnière une dizaine de jours. Un récit sujet à caution, selon la police.

Elle semble aller un peu mieux mais ses explications laissent la police interdite. La jeune femme de 20 ans miraculeusement extraite samedi d’un pilier de l’autoroute A 86 à Saint-Denis était toujours hospitalisée hier soir. Aux enquêteurs, la rescapée, originaire de Savigny-sur-Orge (Essonne), a livré le même récit qu’elle avait donné la veille aux pompiers. Trois inconnus, affirme-t-elle, l’auraient volontairement fait tomber dans le haut pilier de béton qui soutient un tronçon de voie inaccessible en voiture.
Mais la police, qui n’exclut pas une tentative de suicide, accueille cette version avec prudence...
Le Parisien
-

Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Lorient : un corps dans une valise identifié grâce à une clé
Publié le 27.05.2013, 07h42 | Mise à jour : 08h35

Un corps, retrouvé pieds et poings liés, le 13 juillet 2011, dans une valise flottant en rade de Lorient (Morbihan), a pu être identifié grâce à la clé découverte sur la victime, révèle ce lundi le journal «Ouest France».
Des premières recherches et des analyses poussées n'avaient pas permis d'identifier la victime, dont le visage avait été recouvert de ruban adhésif. Une reconstitution faciale avait même eu lieu et elle avait été suivie d'un appel à témoins, sans résultat. Il restait aux enquêteurs à analyser une clé retrouvée sur la victime, dans une poche.
Les enquêteurs ont effectué un travail de fourmi pour découvrir l'origine de cette clé. L'objet les a finalement menés dans la région parisienne et a permis l'identification du corps. «Un serrurier s’est souvenu être intervenu dans un appartement inoccupé de la région parisienne. Bingo ! La clé rentrait», relate Christine Le Crom, procureure adjointe à Lorient.

Salarié d'un salon de massage en région parisienne
Le corps correspond à celui d'un homme, âgé d'une cinquantaine d'années. Il s'agit d'un Français d'origine maghrébine, salarié d'un salon de massage. Les enquêteurs vont désormais pouvoir cerner le milieu dans lequel évoluait la victime afin de tenter de boucler cette affaire. Cette deuxième partie de l'enquête devrait aboutir plus rapidement.
Une information judiciaire pour «séquestration et assassinat» avait été ouverte après la découverte, par des plaisanciers, du corps dans une valise lestée. L'autopsie avait révélé que la victime était décédée «par asphyxie mécanique à la suite de l'intervention d'un tiers». Le corps ne portait pas de trace de coups ni de blessures.
Le Parisien
-

Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Nord : une mère de famille s’immole devant ses huit enfants
Stéphane Sellami | Publié le 28.05.2013, 15h29

Ce lundi 27 mai, vers 22 heures, une femme de 40 ans a tenté de mettre fin à ses jours à Haubourdin (Nord) en s’immolant par le feu sous les yeux de ses enfants. Rapidement secourue, la victime a été évacuée, dans un état grave vers l’hôpital le plus proche, où son pronostic vital est engagé. Brûlée sur plus de 90 % du corps, la mère de famille, suivie pour des problèmes de dépression, s’est immolée sous les yeux de ses huits enfants, âgés de 7 à 17 ans.
Sous le choc, ces derniers ont été pris en charge par les pompiers avant d’être conduits au service de pédiatrie du même hôpital. La mère suicidaire a laissé une lettre derrière elle, expliquant son geste par des problèmes financiers. Une enquête a été ouverte.
Le Parisien
Matisse
BARCA BARCA BARCA 6-1 !!
(Légende)
Répondre – Profil
Un militaire poignardé à la gorge dans le quartier de La Défense

Un militaire en mission vigipirate dans le quartier d'affaires de La Défense (Hauts-de-Seine) a été poignardé, notamment à la gorge, à l'aide d'un cutter, samedi, par un homme actuellement en fuite.
Selon nos informations, l'agression s'est produite en fin d'après-midi, vers 18 heures, devant le magasin Virgin, situé sur l'immense parvis de La Défense.
Le militaire était en tenue. Blessé à la gorge, il a été soigné dans un local de la RATP tout proche. Ses jours ne sont pas en danger.
L'agresseur est lui en fuite. La police le décrit comme un homme de type nord-africain, âgé d'environ 30 ans. Il est porteur d'une barbe, d'un blouson noir et d'une djellaba de couleur claire.
Le Parisien.fr

aie, ça sent pas bon
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Paris : mort en voulant se filmer sur le toit du métro
Publié le 24.05.2013, 12h37

Un jeune homme qui voulait, selon les premiers éléments de l'enquête, se filmer sur le toit d'un métro parisien, s'est tué jeudi soir accidentellement, ce qui a provoqué la fermeture d'une ligne, a-t-on appris de source policière vendredi.
Selon les tout premiers éléments de l'enquête policière, deux jeunes gens âgés d'une vingtaine d'années se sont arrimés, peu après 22 heures jeudi, à une rame de métro de la ligne 6 à la station Denfert-Rochereau. Durant le trajet l'un d'eux est monté sur le toit et, en se relevant, a percuté de plein fouet un tunnel peu avant la station Edgar-Quinet. Il est décédé quasiment sur le coup, a dit la source, tandis que son camarade a été hospitalisé «en état de choc».
La ligne 6 a été momentanément fermée.
La police a retrouvé une caméra. Elle pense, ce que l'enquête doit vérifier, que les deux jeunes gens avaient l'intention de se filmer comme le font d'autres jeunes gens en Europe en postant sur YouTube des vidéos de leurs exploits sur des trains à grande vitesse, en Russie notamment. Un phénomène, selon des sources policières, qui commence à gagner la France mais, selon elles, de manière encore limitée.
Le Parisien
Beaman
Houston fait peur !!
(Mythe)
Répondre – Profil
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Avant l'arrivée des flics, le renoi s'est surtout fait itw par un passant les mains ensanglante avec la machette, au calme...
Le pire c'est qu'il semble tout a fait normal le gus.


Ok1
i33

(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Quelle horreur...
Matisse
BARCA BARCA BARCA 6-1 !!
(Légende)
Répondre – Profil
Londres : un soldat massacré à la machette en pleine rue

Un crime abominable choque la Grande-Bretagne ce mercredi après-midi. Un soldat britannique a été massacré à la machette et au hachoir par deux hommes, en pleine rue, sous les yeux de douzaines de témoins horrifiés, à Woolwich, dans le sud-est de Londres. Les deux agresseurs ont été neutralisés par les policiers qui ont fait usage de leurs armes.
D'après les témoins, tout aurait commencé par un accident de la circulation. Une Vauxhall bleue a percuté un poteau dans la rue. Les témoins ont vu en sortir deux hommes noirs, trainant derrière eu leur victime qui portait un T-shirt barré du slogan «Help for Heroes» — «de l'aide pour les héros», le nom d'une campagne de charité pour venir en aide aux soldats blessés en campagne.
Ils ont tiré leur victime au milieu de la chaussée puis l'ont découpé à coup de couteau, de hachoir et l'ont décapité à la machette. D'après des témoins, les meurtriers criaient «Allah akbar» — «Dieu est grand» en Arabe — et incitaient les passants à les prendre en photo. Après avoir commis ces atrocités, ils sont resté sur place, semblant attendre l'arrivée de la police. Quand les agents sont arrivés 20 mn après le carnage, ils les ont chargés à la machette. C'est à ce moment que les policiers ont tiré et grièvement blessé les assaillants.

Ce mercredi soir, la police traite l'affaire comme une attaque terroriste. La ministre de l'Intérieur, Theresa May, a organisé une réunion du comité d'urgence du gouvernement. Le Premier ministre, David Cameron, a écrit sur Twitter «la tuerie de Woolwich est profondément choquante — J'ai demandé au ministre de l'Intérieur d'organiser une réunion du comité d'urgence».
Le Parisien.fr

MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Marine Le Pen s'est blessée en tombant dans une piscine vide
Mis à jour le 18/05/2013 à 18:58
La présidente du Front national a été victime d'une fracture du sacrum, situé à la base de la colonne vertébrale. Elle est contrainte de limiter ses déplacements.

Attendue à Limoges pour un meeting dans le cadre du lancement de la campagne des municipales et des européennes, Marine Le Pen n'a pas pu se déplacer ce samedi. Son père, Jean-Marie, qui la remplaçait, a ainsi justifié son absence: «Marine n'a pas pu venir car elle a été victime d'un accident assez grave qui l'empêche de se déplacer. Elle est tombée dans sa piscine vide et s'est fait une fracture de la colonne vertébrale».
Dans un communiqué, le Front national précise qu'il s'agit d'une «fracture du sacrum», l'os situé à la base de la colonne vertébrale. Le parti «rassure les militants et les adhérents sur l'état de santé de la présidente et les remercie des nombreux témoignages de sympathie qui lui sont adressés», et confirme que Marine Le Pen voit son emploi du temps allégé.
Cet accident, intervenu il y a une semaine, contraint Marine Le Pen à limiter ses déplacements mais ne l'empêche pas de participer à des réunions et de faire des interventions médiatiques. Elle était ainsi présente, mercredi, sur le plateau de LCP pour réagir aux violences qui ont émaillé la célébration du titre du PSG au Trocadéro.
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Une jeune fille sans histoires brûlée vive en Seine-et-Marne
Par Judith Duportail
Mis à jour le 16/05/2013 à 16:06
Les enquêteurs excluent la thèse du suicide par immolation après la mort de Maud, 21 ans, dans une rue d'une zone pavillonnaire calme.

Qui en voulait à Maud au point de mettre fin à ses jours d'une manière aussi cruelle? Cette jeune femme de 21 ans a été brûlée vive dans la nuit de lundi à mardi, juste à côté de chez elle, à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne). Maud était de retour d'une soirée chez un ami quand elle a péri dans les flammes, raconte Le Parisien. Aucun voisin de cette zone pavillonnaire très calme ne s'est rendu compte du drame qui se nouait en bas de chez eux.
Les enquêteurs affirment qu'il ne s'agit pas d'un suicide par immolation: aucun récipient contenant un produit inflammable n'a été découvert à proximité du corps de la jeune femme. Seuls son téléphone et un briquet ont été retrouvés. Par ailleurs, Maud n'avait «pas le profil suicidaire», ajoutent-ils. Aucune trace de violence ou d'abus sexuel n'a pour l'instant été détectée par les médecins légistes. La police judiciaire de Versailles, chargée de l'enquête, ne privilégie pour l'instant aucune piste, même si, selon eux ce genre d'affaire est souvent le résultat d'un conflit amoureux. Maud semblait mener une vie sans histoires, élève au lycée technique Auguste-Perdonnet à Thorigny-sur-Marne.
Seul petit indice: la jeune femme avait porté plainte pour des appels malveillants en 2012. Sa plainte était restée sans suite. En attendant d'en savoir plus, ses proches ont déposé des roses blanches sur le lieu du crime, où le trottoir porte encore des marques de combustion. Une marche blanche devrait être organisée lundi.
-
SM12
SM12
(Légende)
Répondre – Profil
La société de consommation dans tout ce qu'elle a de plus dégoûtant.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Chaud les clochards...
i33

(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
C'est flippant.

MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Les images ne correspondent pas à ce qui est décrit…


Ruée chez Virgin par dna_web
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Soldes à Virgin : « Vous vous êtes comportés comme des pourritures »
Antoine Michel | Blogueur

Le 13 mai 2013 à minuit, via e-mails et réseaux sociaux, la nouvelle se répand comme un virus digne des zombies de Danny Boyle : le Virgin Megastore, à l’agonie, annonce des réductions de 50% sur la quasi-totalité du magasin. Les détenteurs de cartes de fidélité bénéficient de 20% supplémentaires.
L’enseigne Champs-Elysées ouvre à 10 heures, et les choses se compliquent déjà. Les gens dehors s’impatientent, ils sont des centaines (dont certains sont là depuis 7 heures du matin), et tentent d’ouvrir eux-mêmes la gigantesque porte métallique. Ils tentent, ils tentent, les charognards.
La tension est déjà là, quelque chose ne tourne pas rond. Une ambiance, une attitude.
Le service de sécurité fait grincer les gonds. Sésame, ouvre-toi. Les chiens sont lâchés, le chaos peut commencer.
Des centaines d’humains, visages déformés, hagards, montent en courant au premier étage, se poussent les uns les autres. Une femme chute dans le grand escalier. Personne ne l’aide à se relever.
Objectif : le rayon numérique. Un iPad à 700 euros devient un iPad à 350 euros. Alors ils en prennent deux, trois, quatre, car même à 600 euros, les tablettes numériques se revendent illico sur eBay ou Leboncoin.fr.
Mais il n’y a pas que ça à récupérer, et certains ont prévu le coup : ils sont venus avec des grands sacs. D’autres ont carrément ramené des valises.
Comme le témoigne une certaine Emma dans Le Parisien :
« C’était la folie. Ça poussait de tous les côtés. Les plus pressés montaient les marches quatre à quatre pour aller dans les rayons hi-fi. Mais il y avait peu d’articles. Du coup, certains clients arrachaient de leur socle les appareils photos ou les tablettes en exposition. Les alarmes retentissaient de toute part. »
Au téléphone, un homme hurle, plié d’un rire nerveux : « J’y crois pas, ici c’est l’apocalyyypse ! ! ! » Dans un premier temps, les employés trouvent ça hallucinant, positivement parlant. Mais ils vont déchanter très vite.

Traqués, insultés, secoués par les clients
Les consoles Xbox, vendues la veille 250 euros, passent à 175 euros. Prenons-en une, non deux, non trois. Durant l’heure suivant l’ouverture du magasin, les vendeurs, complètement désemparés, sont suivis, pris à partie, traqués, insultés, secoués par des clients devenus fous.
Certains employés montent sur des tabourets, et hurlent des ordres aux gens afin de contenir, de canaliser la foule en furie. En vain. Des clients leur hurlent dessus, et l’attention sera – semble-t-il – à qui criera le plus fort.
Alors qu’ils ont commencé leur journée depuis moins de deux heures, certains salariés s’échappent littéralement pour aller pleurer au stock, loin du chaos. Pour atterrir, pour se rendre compte de ce qu’il se passe, et reprendre un poil de force.
La fermeture du magasin, le néant d’information depuis plusieurs mois concernant un quelconque plan social, Pôle emploi s’approchant, et maintenant ça. Ça fait beaucoup.
En moins de trente minutes, le rayon numérique est vide. Plus rien, à part de la poussière et des déchets sur les rayonnages (restes de menus McDo, cannettes vides, emballages divers).
Des gens ont sous les bras des trucs sans savoir de quoi il s’agit. Ils ne savent même pas ce que c’est. « Vous pensez que je peux en tirer combien ? », osent-ils même demander. Mais même sans savoir, plus besoin de les mettre sur Priceminister. Car la vente n’a jamais été aussi sauvage, et des enchères commencent dès lors dans les files d’attentes.
Je n’ai pas eu d’iPad, je rachète le vôtre. Non moi, non moi, non moi, qui dit mieux ? On dégaine le cash, des billets passent discrètement de main en main. On se croirait en plein deal généralisé.

Ils se gavent sans peur de vomir
La magasin a en stock 184 cartouches du dernier jeu Nintendo DS « Professeur Layton ». Un revendeur de jeux vidéo, venu avec des amis porteurs, les prend toutes. Les 184.
Ceux qui sont arrivés trop tard au saint premier étage – ou qui n’ont pas eu accès aux enchères sauvages – prennent alors TOUT ce qui passe à hauteur de panier. TOUT : peluche, DVD au hasard, magnet, écouteurs, jeux de sociétés, cartouches d’imprimantes. Ils n’ont pas le temps de choisir, sinon d’autres leur voleront leur butin.
Alors ils prennent, ils prennent, se gavent sans peur de vomir. Ils prennent pour empêcher d’autres de prendre. La plupart sont au portable :
« Mais tu veux lesquels ? Dis-moi vite, il n’y a presque plus rien ! “Twilight” ? “Iron Man” ? “Transformers” ? En Blu-ray ou DVD ? Bon, je prend tout, et rappelle-moi dans dix minutes ! De toute façon, on s’en fout, c’est à moins 50% ! »
Et pourtant – forcément – ils vomissent, quand le coup de sang est passé. Où ? Aux caisses. C’est réellement là qu’ils font leurs emplettes, leurs « bonnes affaires » : alors ça oui, je prends, ça non, ça oui, ça non... Ils reposent alors ce qui, en fait, ne les intéresse finalement pas.
L’attente dans la file est en moyenne de 1h30. Derrière les caissières, de centaines de produits divers s’entassent en dizaines de colonnes, trop rapidement dégueulés pour être rangés convenablement. Alors out le traditionnel classement fantastique/horreur/comédie : on prend tout et on repose tout en tas au rayon DVD. Obligé.
Les clients, pour une fois, ne se plaignent pas.

« On rachète vos indemnités »
Une employée sort fumer une clope, par une sortie privée qui mène dans la rue d’à côté. Elle a bien pris soin d’enlever son gilet rouge, chose qu’elle ne fait jamais. Elle n’a même pas allumé sa cigarette que les gens repèrent sans pitié le petit logo sur son badge et l’accaparent :
« Vous pouvez me mettre ça de côté ? Il vous reste des iPad ? Achetez-en un pour vous, et je vous le rachète ! »
L’employée leur répond que non. Leurs bouches se déforment alors, deviennent méchantes : « Non, mais sérieux, on croit rêver... Pffff ! »
Même aux livres, rare rayon sur lequel les soldes n’ont pas lieu (loi oblige), les gens remplissent des paniers en prenant – là encore – tout ce qui leur passe sous la main.
Lorsque les employés leur précisent que les livres ne bénéficient pas de réductions – « Non, mais vous auriez pas pu le dire ? » – ils reposent tout tel quel, n’importe où, avant de partir bon train vers des rayons plus juteux.
« Vous devriez être content, on rachète vos indemnités » ;
« C’est scandaleux, les vendeurs se sont servis avant nous ! » ;
« Vous n’allez pas vous plaindre d’être bientôt au chômage : vous vendez aujourd’hui, et je contribue en achetant. »

Ils n’ont JAMAIS vu ça de leur vie
Pour ajouter au chaos ambiant, au rez-de-chaussée comme au premier étage, des centaines de boîtiers vides de DVD et jeux vidéo jonchent le sol. Ouverts de force, volés dans la cohue.
On marche comme sur des œufs de peur de glisser, en poussant du pied les cadavres d’une culture qui semble avoir été violée. A la sortie, les bornes antivols hurlent au point qu’on ne les entend même plus.
Alors que le magasin ferme normalement ses portes à 22 heures, aujourd’hui, extinction des feux à 19h30. Ordre de ce qui reste de la direction : ne plus faire entrer personne pour mieux gérer la horde présente. (Pour la plupart des salariés cependant, la journée ne se terminera vraiment que cinq heures plus tard.)
Les vigiles, sous une pluie d’insultes et de huées, font leur job. Les gens dehors deviennent fous, les en empêchent, retiennent la porte. Ce qu’ils ne savent pas, les chacals, c’est que le magasin a déjà été pillé. Chacun de ses os a été sucé méthodiquement. Avidement.
Avec difficulté, les agents de sécurité, qui n’ont JAMAIS vu ça de leur vie, parviennent à refermer sésame. Ouf.

Amassant leur « butin »
Durant les derniers mois, depuis l’annonce de la fermeture de la chaîne Virgin, pas un seul de ces « clients » n’a évidemment levé le petit doigt pour soutenir (de quelque manière que ce soit) les 1 000 salariés, futurs chômeurs dans quelques semaines.
Mais lundi, ils étaient pourtant tous là comme par magie, ces clients invisibles, fossoyeurs aux dents acérées.
Ils ont soudain retrouvé l’adresse d’un magasin dans lequel, au mieux, ils n’avaient pas mis les pieds depuis des années, au pire, ne sont jamais allés.
Comble, certains ont même posés des RTT le matin même pour pouvoir s’y rendre. Dans le même article du Parisien cité plus haut, il est également noté que la Emma en question (mise au courant de la braderie par une proche) « était venue en repérage la veille, car elle n’avait encore jamais mis les pieds dans un magasin Virgin ».
Le temps d’une matinée, oubliant Amazon, oubliant « la crise », ils étaient là en chair et en os, en masse, les rats, les nécrophiles, dansant joyeusement sur les cadavres de milliers de salariés, amassant leur « butin », comme certains le disaient à 11 heures sur Twitter.
Faire des bonnes affaires, c’est une chose. Mais à ce prix là ? « Eh oui » avez-vous tous répondu en chœur, « A ce prix là », justement. Et ce prix là, c’était moins 50%. C’est ce que vous répétiez tous, vous, les charognards, la salive pâteuse aux commissures des lèvres.

A prix cassés, dignités soldées ?
Pour ce prix-là, vous avez poussé aux larmes des travailleurs qui, peu importe ce qu’on peut penser de Virgin, ont mis toute leur énergie et leur amour durant des années dans un job qui les a passionnés. Pour un simple rabais, vous les avez insultés, méprisés et violentés. Vous avez montré sans masque qu’un vulgaire iPad avait à vos yeux plus de valeur que leur travail et leurs passions.
Pour ce prix-là, putain, vous êtes devenus des bêtes. A prix cassés, dignités soldées ? La vôtre on s’en doutait, mais également la leur dans la foulée ? Vous ridiculiser ne suffisait donc pas ? Il fallait également les écraser, les traîner dans la boue ?
Vous vous êtes battus comme des chiens. Bravo, c’est bien. Mais vous n’êtes pas des chiens, les chiens n’agiraient pas ainsi. Mais vous n’êtes pas non plus des êtres humains, car un humain il me semble, n’agit pas non plus de la sorte.
Non. Pour vous être comporté ainsi, vous n’êtes simplement – et clairement – que des sales pourritures.
Rue 89
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
C'était un hoax.
Rodman
Expert arbitrage/blessure bidon
(Légende)
Répondre – Profil
46 piqures sur la teub. Ouch !
Rodman
Expert arbitrage/blessure bidon
(Légende)
Répondre – Profil
J'hésite entre le et le ...
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Suède : Il tente d’avoir une relation sexuelle avec un nid de guêpes et décède
15 mai 2013 8 h 11 min - 1 réponse

Suède, lundi un homme a été retrouvé mort après avoir tenté d’avoir une relation sexuelle avec un nid de guêpes. L’homme âgé de 35 ans a été retrouvé mort non loin de sa ferme, piqué 146 fois dont 46 fois au niveau des organes génitaux. D’après le rapport d’autopsie, « l’homme aurait introduit son sexe dans un nid de guêpes » avant de se faire mortellement piqué par les insectes. Des traces de sperme ont été retrouvées sur plusieurs guêpes ainsi que des poils pubiens à l’entré du nid.
Selon un psychologue, l’homme aurait entretenu une sorte de perversion sexuelle qui n’a cessé de croître jusqu’à dépasser les limites. « Je ne peux m’imaginer la douleur qu’il a sans aucun doute endurée tant avant d’entrer dans le nid que lors de l’attaque des guêpes », a déclaré Siv During Livh (psychologue).
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Drôme : interpellé pour viols sur des juments

A Mercurol dans la Drôme, le sordide s’invite. Un homme a été interpellé en fin de semaine dernière pour actes de cruauté sur des animaux. Pendant des mois, il aurait violé deux juments qui paissaient dans un champ d’abricotiers. L’un des éleveurs finissant par avoir des doutes sur ce qui se tramait dans son champ (avec la découverte d’éléments suspects) avait fini par installer un petit système de vidéoprotection. Il a accumulé des bandes d’images pour le moins scabreuses, sur lesquelles la gendarmerie aurait reconnu un habitant du village voisin de Chantemerle-les-Blés. Pour ces faits de sévices et actes de cruauté sur des animaux, l’homme est passible de 2 ans d’emprisonnement et de 30000€ d’amendes.
Rodman
Expert arbitrage/blessure bidon
(Légende)
Répondre – Profil
LOL
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Deborah Burns accused of stabbing boyfriend who 'farted in her face'
Southwest Fla. woman faces charge of aggravated battery with deadly weapon

IMMOKALEE, Fla. —A southwest Florida woman is accused of stabbing her boyfriend after he "farted in her face," the Collier County Sheriff's Office said.
Deborah Burns, 37, said she was watching television with her boyfriend, Willie Butler, at their Immokalee home last week when Butler "walked by her and farted in her face," according to the arrest report.
When Burns confronted Butler about the fart, he became agitated and told her to shut up, the report added.
A confrontation ensued, and Butler chased Burns into the kitchen, where he picked up a knife and threw it at her, but he missed, the report stated. Burns then picked up the knife and threw it at him as he ran outside, striking him in the stomach, the report said.
Burns,whose occupation was listed as an unemployed prostitute on the Collier County Sheriff's Office booking blotter, was arrested on a charge of aggravated battery with a deadly weapon. She was being held at the county jail on $50,000 bond.
-

Agrandir
rantanplan
M'Benga DPY 2012
(Mythe)
Répondre – Profil
Et Loana?
Beaman
Houston fait peur !!
(Mythe)
Répondre – Profil
L'histoire de la chinoise ainsi que celle du fou de Marseille quelles horreurs
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Certains deviennent fous depuis que le PSG est champion

Il s’arrache les yeux et s’empale en pleine rue
MARSEILLE / PUBLIÉ LE DIMANCHE 12 MAI 2013 À 20H15

Véritable scène d’horreur, en cette fin d’après-midi, devant les grilles de Brico-Dépôt, à La Rose (13e arrondissement de Marseille). En proie à une crise de folie, un homme, âgé d’une quarantaine d’années s’est arraché les yeux à mains nues avant de s’empaler sur les grilles du magasin de bricolage.
Vers 18 h, alors que son épouse le transportait aux urgences psychiatriques afin qu’il soit interné, l’homme a ouvert la portière du véhicule et sauté sur la route. Bien déterminé à mettre fin à ses jours, il a d’abord voulu se jeter sous le bus de la ligne 41, mais le chauffeur est parvenu à l’éviter. Fou furieux, l’homme a alors cassé les essuie-glaces du véhicule de la RTM avant de sombrer dans la démence la plus totale et de s’arracher un œil. Trois CRS, revenant d’une mission de sécurisation, ont tenté de le maîtriser. En vain. Incontrôlable, l’homme s’est ensuite arraché l’autre œil et s’est empalé sur un des pics des grilles de Brico-Dépôt. Il est finalement décédé de ses nombreuses blessures.
La Provence
Aller à la page :   1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7 – 8 – 9 – 10 – 11 – 12 – 13 – 14 – 15 – 16 – 17 – 18 – 19 – 20 – 21 – 22 – 23
 < Précédent  Suivant > 
Répondre

 Sujet précédent < Ils nous ont quittés
 Sujet suivant > Koh - Lanta
Messages par page
Dernier en 1er en dernier
  Aller en haut de page

Nouveaux messages depuis votre dernière visite : ()